Les années 60, fabriquer autrement pour séduire le client

L’histoire commence dans les années 60 avec des réfrigérateurs “modernes” de qualité et se poursuit aujourd’hui, 57 ans plus tard, avec des radiateurs haut de gamme d’exception, performants, intelligents, communicants et design… en avance sur leur temps.

Nogent sur Seine dans l’Aube. Créée en 1959, Campa est à l’origine une entreprise familiale. Son fondateur, Monsieur Camps, est l’inventeur des différents procédés qui permettront la fabrication des parois plastiques isolantes des réfrigérateurs congélateurs de la marque Frimatic. 

Dès le départ, le principe de qualité et de performance est une problématique récurrente et grâce à des innovations telles que le Freezmatic et le Blizzard flap double et triple froid, la marque annonce déjà l’esprit d’innovation et lui permet de concurrencer en France et en Europe les géants américains du secteur.  

1965, de l'importance grandissante du design dans le process de création

Si l’innovation technique est l’une des clés du succès, le soin porté à l’esthétique des réfrigérateurs en est une autre. En effet, non seulement la qualité est au rendez-vous et le fabricant annonce déjà à l’époque des économies d’énergie de 40% grâce à ses innovations, mais ils offrent en plus, et pour la première fois, un choix de couleurs variées qui modifie la perception de l’appareil électroménager en en faisant “aussi” un objet de décoration. Ce sera désormais, la marque spécifique de l’esprit Campa. 

Si l’on ne peut déjà expressément parler de “design technologique”, tous les éléments sont pourtant réunis pour insuffler un mode de penser radicalement nouveau. Celui-ci va influencer l’évolution de la perception de l’objet industriel dans les foyers français. En effet, où l’on considérait d’une manière générale le caractère utilitaire d’un objet comme se suffisant à lui-même, la marque annonçait déjà “la couleur” en plaçant au premier plan la relation utilisateur / objet. En créant un rapport émotionnel fondé sur des partis pris esthétiques inspirés et en s’appuyant sur des technologies fiables et performantes, l’entreprise a développé un modèle de pensée innovant qui sera à l’origine des succès à venir. 

Les années 70, ailleurs en Champagne, la société Teurquetil voit le jour

C’est en 1961 que les ateliers Teurquetil sont créés sur le site de Fismes (51). Leur spécialité et activité principale est alors liée aux opérations de changement de tension des appareils électroménagers (de 110 volts en 220 volts). L’entreprise développe alors des savoir-faire nouveaux et une maîtrise technique de l’outil industriel qui sera la clé de son succès et lui permettra de nouer des partenariats avec EDF et, dès 1968 avec GDF pour des applications industrielles impliquant le gaz. Elle s’impose dès lors comme un acteur déterminant du progrès et du changement. 

1971, la société Teurquetil se lance dans la production des convecteurs électriques pour répondre à la demande d’un marché en plein expansion. Le succès est au rendez-vous, les affaires sont florissantes, mais il apparaît assez rapidement qu’il existe une demande pour des appareils qui soient à la fois plus performants mais aussi, plus design et plus élégants. 

1973, Campa impose la notion de "design technologique" avec le Campaver

Retour dans l’Aube. 1973 est la parfaite illustration de “l’esprit Campa”. L’entreprise a réorienté sa production et se spécialise dans les appareils de chauffage. En s’appuyant sur les résultats d’études menées dans le cadre de la recherche spatiale aux USA, l’entreprise mène ses propres expériences en laboratoire de climatologie de façon à adapter la technique du circuit imprimé à ses propres besoins. Elle crée un nouveau type d’appareil rayonnant électronique et non plus simplement mécanique, avec des matériaux jamais encore utilisés, la glace de verre, au design résolument moderne, pour ne pas dire avant-gardiste : le Campaver. 

30 ans après, le Campaver reste une référence incontournable d’un point de vue technologique et une référence esthétique qui influence aujourd’hui encore les designers… et formalise la notion de “design technologique” qui sera désormais l’un des piliers des développements et succès à venir de l’entreprise. L’engagement complet de Campa est également à l’origine de la reconnaissance de ses savoir-faire par ses pairs, par différents organismes à but non lucratif et par les pouvoirs publics. Mais si le Campaver est une prouesse technologique, il n’en reste pas que ses dimensions d'alors sont hors normes rendent difficile en l’état sa production et sa commercialisation. Les recherches se poursuivent dès lors pour que soit créée l'appareil idéal.

1978, La rencontre des savoir-faire, la naissance d'une marque d'exception

La convergence des idées, des savoir-faire, des moyens et des compétences de Campa et de la société Teurquetil vont rendre possible la mise au point et la production de ce “radiateur idéal”. Les deux entités n'en forment plus qu'une désormais et l’activité se poursuivra sous le nom de Campa, mais sur le site de production de Fismes.

Pendant plus de trente ans l'entreprise continuera d’être prescripteur en matière de design et de technologie. L’esprit qui, dès le début a fait la force de l’entreprise, continue d’imprégner les choix stratégiques. En développant ses propres laboratoires de recherche et développement, Campa n’a cessé d’entretenir cette dynamique qui fait aujourd’hui sa force et la propulse naturellement sur le devant de la scène environnementale en tant qu’acteur incontournable du confort thermique haut de gamme et du développement durable.

Les années 2010, la reconnaissance officielle

En 2012, Campa qui fait désormais partie du Groupe Muller (spécialiste de solutions de confort thermique) se voit remettre le Prix Chaptal par la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale (SEIN). Ce prix distingue chaque année le parcours exemplaire, l’esprit créatif et dynamique d’une entreprise pour son engagement dans le domaine de l’industrie et du savoir-faire français. 

C’est donc tout naturellement que Campa s’engage en 2013 dans une démarche de certification OFG (Origine France Garantie) avec pour objectif avoué, la maîtrise totale des process de fabrication, une garantie de qualité dans la production et pour les clients, plus de transparence et de satisfaction. 

2014, Campa dévoile sa gamme Premium et franchit un nouveau cap en terme d'innovation

La présentation de la gamme Premium Campa illustre parfaitement l’engagement de l’entreprise dans un projet ambitieux et ce, depuis la conception dans nos bureaux d’étude, le développement, les tests et finalement la production dans notre usine à Fismes (51).

Performance et design des appareils, intelligence et prise en main à distance (smartphone), nous avons voulu faire davantage encore en proposant en exclusivité pour cette gamme… l’ultra-compacité. Qualité des matériaux, performance technologique, confort thermique parfait, ces radiateurs au design remarquable ont une épaisseur maximum excèdant à peine les 5 cm, un véritable cet exploit technique pour lequel Campa a reçu le prestigieux prix Janus 2014 de l’industrie.

Depuis 2014 et aujourd'hui en 2017…

2014 marque également un temps fort pour l’entreprise, puisque celle-ci est lauréate du prestigieux Concours Innovation 2030, organisé sous l’égide du Ministère du Redressement productif, des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Économie numérique pour sa solution intelligente de stockage des énergies renouvelables, intermittentes et traditionnelles, sous forme de chaleur (SETS).

En 2015 Campa s’est vu décerner le label de “L’observeur du design” pour la qualité de son travail, dont l’objectif est de valoriser le design auprès du grand public, de le sensibiliser au fait qu’il est un facteur de différenciation incontournable et constitue une force de proposition pour l’avenir.

Avec la création de la Maison du futur en 2016, véritable espace de simulation interactif pour la mise au point des futures solutions de confort thermique, Campa crée les outils qui permettront d’apporter les solutions susceptibles de répondre aux impératifs environnementaux nécessaires au développement responsable et durable, tels que définis par les nations lors de la COP 21 à Paris.

2017… l’histoire continue.